Que faire quand il y a une baisse des marchés financiers?

Que faire quand il y a une baisse des marchés financiers?

Lorsque les marchés financiers baissent et que la valeur de votre portefeuille diminue, il est tentant de se demander : « Devrais-je vendre mes actions? ». Cette réflexion — tout à fait naturelle — est compréhensible. Après tout, on investit pour obtenir un gain, pas pour encaisser des pertes. Comment réagir alors quand les marchés financiers chutent?

La bourse, l’investisseur et les émotions

Il faut savoir que les émotions sont indissociables de la prise de décision et, lorsque les marchés financiers fluctuent, nos émotions se mettront automatiquement de la partie, tôt ou tard. 

Voici les 5 phrases typiques par lesquelles passe un investisseur lorsque le marché financier chute.

Phase 1 : la plénitude 

Lorsqu’il n’y a pas de fluctuations majeures et que les marchés financiers se portent bien, l’investisseur en nous est aux anges. Il est heureux et ressent du bonheur. Dans certains cas, cette situation favorable nous incite même à prendre plus de risques. « Pourquoi pas, ça va si bien! »

Phase 2 : le déni

Mais lorsque les index boursiers commencent à baisser, le déni prend sa place. On n’y croit pas tout de suite, on se dit que c’est temporaire et que la reprise est à nos portes. On se répète : « Ça va remonter rapidement, c’est certain ».

Phase 3 : le regret

Sauf que cette fois-ci, non, les marchés boursiers ne reprennent pas du poil de la bête, ils empirent et c’est à ce moment qu’on peut commencer à regretter nos choix. On se dit : « J’aurais donc dû vendre mes actions » ou « J’aurais donc dû acheter un autre titre plutôt que celui-ci ou celui-là ».

Phase 4 : le désespoir

Peu de temps après, on atteint finalement le fond du baril et c’est là qu’on se fait emporter par le désespoir, voire la panique. Certaines personnes pourraient même se dire : « Investir, ce n’est pas fait pour moi ». 

Phase 5 : le retour de la plénitude 

Après une période difficile, la bourse reprend du mieux — soudainement ou petit à petit. Le bonheur et la plénitude remplacent alors les émotions négatives qui nous habitaient depuis le début de la chute. On retrouve ainsi notre calme et l’espoir. Enfin!

Garder le cap sur le long terme quand les marchés financiers fluctuent

Ce qu’il est important de retenir, c’est ceci : peu importe dans quelle phase vous êtes, gardez votre calme et maintenez votre stratégie d’investissement à long terme. Elle portera ses fruits.

Et si jamais vous en ressentez le besoin, parlez à votre conseiller financier et, surtout, ne paniquez pas et ne vous laissez pas distraire par vos émotions.  

La patience sera toujours l’amie de l’investisseur, pas la panique.